Orientations stratégiques du CCES 2020-2025

Passez en revue notre plan quinquennal et voyez comment nous espérons obtenir des résultats positifs efficaces pour les étudiants à travers le Canada

Consortium conjoint pancanadien pour les écoles en santé

Orientations stratégiques du CCES 2020-2025

Télécharger la version PDF (en anglais uniquement)Télécharger le résumé de 2 pages (en anglais uniquement)

Le contexte

En 2005, les ministres provinciaux et territoriaux responsables de la santé et de l’éducation du Canada ont lancé une nouvelle approche pour améliorer la santé et l’apprentissage des enfants et des jeunes d’âge scolaire : le Consortium conjoint pancanadien pour les écoles en santé (CCES). Ils ont reconnu que, statistiquement, les jeunes étaient à risque pour une gamme de problèmes physiques, psychologiques et comportementaux – et que ces types de problèmes ont des implications majeures non seulement pour l’apprentissage, mais aussi pour la santé à long terme et les coûts des soins de santé.

Aujourd’hui, le CCES comprend les ministères de l’éducation et les ministères responsables de la santé/du bien-être dans 12 des 13 provinces et territoires1. Le gouvernement fédéral appuie également le travail du Consortium, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) jouant un rôle de financement et de conseil.

Le CCES sert de plate-forme fondamentale pour faciliter et promouvoir la collaboration entre ses membres intergouvernementaux provinciaux et territoriaux. Le CCES aide les juridictions à travailler ensemble et à soutenir et renforcer les capacités au sein de ses gouvernements membres. Dans ce rôle, le CCES est un forum intergouvernemental qui encourage les secteurs de l’éducation et de la santé à travailler ensemble de manière plus efficiente et efficace tout en favorisant et en intégrant l’apprentissage, la santé et le bien-être en milieu scolaire.

Le CCES se concentre sur les nouveaux domaines prioritaires clés des ministres FPT de la Santé et du Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) [CMEC], y compris le bien-être mental, l’apprentissage socioémotionnel et la prévention de la consommation de substances, qui ont tous des répercussions importantes à court terme. et l’apprentissage à long terme, la santé et le bien-être de tous les élèves. Le travail du CCES se traduit par de nombreux gains d’efficacité et améliorations au sein et entre les juridictions membres, notamment :

  • échange accru de connaissances;
  • une collaboration renforcée entre les secteurs et les juridictions concernés ;
  • amélioration de la coordination de la politique de santé scolaire et des programmes de recherche ;
  • l’élaboration d’outils et de ressources conviviaux fondés sur des données probantes; et,
  • identification de stratégies communes pour répondre aux besoins de divers groupes de population.

Le travail du CCES est fondé sur l’application d’une approche globale de la santé en milieu scolaire (SSC) pour répondre aux besoins liés à la santé des communautés scolaires. Le CSH est un cadre internationalement reconnu pour soutenir l’amélioration des résultats en matière de santé et de bien-être des élèves, qui à son tour fournit une base solide pour renforcer la réussite des élèves de manière planifiée, intégrée, holistique et durable. L’Organisation mondiale de la santé a conclu que les programmes de santé scolaire conçus à l’aide d’une approche globale de la santé scolaire se sont révélés les plus efficaces, démontrant des améliorations significatives dans les résultats, le comportement et la santé des élèves.

Notes de bas de page:

1 Bien que le Québec n’en soit pas membre, il entend contribuer aux travaux du Consortium par le partage d’informations et de meilleures pratiques.

Vision

Les enfants et les jeunes du Canada s’épanouissent dans des communautés scolaires qui s’engagent à assurer une santé, un bien-être et un apprentissage optimaux.

Mission

Travailler en collaboration entre les juridictions et entre les secteurs de l’éducation et de la santé pour soutenir la santé, le bien-être et l’apprentissage optimaux des enfants et des jeunes dans les communautés scolaires.

Valeurs

  • Collaboration
  • Diversité et inclusion
  • Équité
  • Pratique fondée sur des données probantes
  • Innovation
  • Responsabilité
  • Efficacité
  • Mobilisation des connaissances

Résultats à long terme

Les résultats à long terme associés à la réalisation de la mission du consortium sont :

  1. Les juridictions membres bénéficient d’une capacité, d’une collaboration et d’une efficacité accrues dans leurs efforts pour promouvoir une santé, un bien-être et des résultats d’apprentissage optimaux pour tous les élèves.
  2. Il y a un échange continu d’informations et de connaissances liées à la santé, au bien-être et aux résultats d’apprentissage optimaux pour tous les élèves entre les juridictions membres.
  3. Le CCES est reconnu par d’autres organismes FPT et intervenants clés pour son expertise dans la promotion d’initiatives visant à améliorer la santé, le bien-être et l’apprentissage de tous les élèves.

Domaines d'intérêt et priorités du mandat

Au cours de ce mandat (2020-2025), les juridictions membres anticiperont et fourniront des réponses opportunes et fondées sur des données probantes aux nouveaux problèmes de santé et de bien-être qui ont une incidence sur l’apprentissage global et le développement à long terme des élèves. En travaillant ensemble par le biais du CCES et en continuant à appliquer le cadre de la CSH, les juridictions membres peuvent s’entraider pour élaborer des réponses préventives « en amont » aux priorités actuelles et émergentes. Les priorités initiales pour un quatrième mandat du CCES comprennent :

  • Consommation problématique de substances, avec un fort accent initial sur le vapotage ;
  • Bien-être mental, y compris l’apprentissage socio-émotionnel, la résilience, l’anxiété, les facteurs de protection et les comportements perturbateurs ; et,
  • Environnement alimentaire scolaire, y compris l’harmonisation des politiques et des priorités en matière d’alimentation saine à l’école grâce à l’approche globale de la santé en milieu scolaire.
  • Soutien COVID-19, compte tenu des impacts mentaux, physiques, émotionnels et scolaires de la pandémie sur les communautés scolaires, en particulier les enfants et les jeunes.

Au cours de ce mandat, des sujets spécifiques et des domaines d’intérêt évolueront et changeront.
Le CCES se positionne comme la plate-forme fondamentale pour aider les ministres provinciaux et territoriaux à travailler ensemble pour répondre aux nouveaux problèmes de santé, de bien-être et d’apprentissage. En mettant l’accent sur ces priorités actuelles et émergentes, les juridictions membres du CCES sont en mesure d’identifier et de soutenir des solutions et des plans d’action pour améliorer la santé, le bien-être et l’apprentissage des élèves.

Principes directeurs et stratégies

Principe directeur 1 : Assurer le leadership

Promouvoir des politiques, des programmes et des pratiques coordonnés et harmonisés qui favorisent la santé, le bien-être et l’apprentissage optimaux des enfants et des jeunes au Canada.
Stratégies

Stratégie 1 : Renforcer les liens avec le Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) et les ministres FPT de la Santé pour favoriser l’harmonisation des priorités et des besoins.

Stratégie 2 : Continuer à soutenir les juridictions membres avec des outils et des ressources basés sur la politique et la pratique qui tirent parti d’une approche globale de la santé en milieu scolaire.

Stratégie 3 : S’engager de manière proactive dans les initiatives fédérales axées sur la santé et le bien-être des élèves afin de s’aligner sur les efforts déployés au sein des juridictions et d’encourager l’intégration et la visibilité des principes de la CSH dans ces initiatives fédérales.

Stratégie 4 : Continuer à impliquer stratégiquement les représentants du secteur non gouvernemental et les principales parties prenantes dans des secteurs autres que la santé/le bien-être/l’éducation, afin de faire progresser les approches basées sur la SSC pour répondre aux besoins et problèmes communs.

Principe directeur 2 : Renforcement des capacités grâce au développement et à l'échange de connaissances

Construire, partager et tirer parti des connaissances qui permettent aux juridictions membres de soutenir la santé, le bien-être et l’apprentissage optimaux des enfants et des jeunes au Canada.
Stratégies

Stratégie 1 : Aider les juridictions membres à être réactives, économes en ressources et économiquement responsables en partageant les connaissances sur ce qui fonctionne le mieux et a le plus grand impact positif.

Stratégie 2 : Identifier et/ou développer des outils pour renforcer les partenariats existants dans les secteurs de l’éducation et de la santé.

Stratégie 3 : Continuer à renforcer les connaissances sur la manière dont les approches basées sur l’AGSS peuvent répondre aux besoins de divers groupes de population et remédier aux inégalités.

Stratégie 4 : Accroître et améliorer les possibilités d’échange de connaissances entre les juridictions membres.

Principe directeur 3 : Promouvoir l'innovation

Soutenir des approches novatrices en matière de politiques, de programmes et de pratiques dans les juridictions membres qui traitent des défis communs à la santé, au bien-être et à l’apprentissage optimaux des enfants et des jeunes au Canada.
Stratégies

Stratégie 1 : Identifier et fournir de manière proactive des solutions potentielles aux défis existants et émergents en matière de santé, de bien-être et d’apprentissage des étudiants, et diffuser les résultats parmi les juridictions membres.

Stratégie 2 : Utiliser une approche globale de la santé à l’école, faire progresser l’application des données probantes pour résoudre les nouveaux problèmes préoccupants (par exemple, le vapotage).

Stratégie 3 : Continuer à mobiliser des partenaires de recherche afin de créer une base de données probantes sur les stratégies visant à soutenir la santé, le bien-être et l’apprentissage des élèves et les approches globales en matière de santé scolaire.

Stratégie 4 : Travailler avec des partenaires de recherche pour faire progresser les examens fondés sur des données probantes des réponses aux défis émergents.

Principe directeur 4 : Suivi, évaluation et responsabilité

Mettre en œuvre un cadre d’évaluation complet des objectifs, des stratégies et des plans opérationnels du mandat du CCES 2020-2025.
Stratégies

Stratégie 1 : Élaborer des plans et des budgets opérationnels annuels du CCES qui précisent les domaines d’action prévus pour soutenir les objectifs et les stratégies quinquennaux du CCES.

Stratégie 2 : Entreprendre une évaluation complète du CCES au cours du mandat.

Stratégie 3 : Soutenir et assurer l’alignement continu entre la structure de gouvernance du CCES, les politiques opérationnelles et la mise en œuvre des orientations stratégiques.

Si vous souhaitez obtenir de l’aide pour trouver les ressources dont vous avez besoin, contactez le Consortium conjoint pour les écoles en santé dès aujourd’hui!